Investissement locatif en France : guide pratique

Investissement locatif

Un investissement locatif immobilier peut servir pour les particuliers ou professionnels en France dans l’acquisition d’un bien, afin d’en tirer un meilleur rendement en location et de se constituer le patrimoine immobilier. C’est cependant un meilleur investissement principal dont vous pouvez tirer des revenus réguliers et des déductions d’impôts. Il faut suivre un guide pratique pour le comprendre rapidement.

 Pourquoi investir dans l’immobilier locatif en France ?

 Cet investissement locatif dans l’immobilier vous aidera à acheter un immeuble et le louer pour percevoir des revenus complémentaires afin de constituer votre patrimoine. Ce projet peut être amélioré à l’aide des avantages fiscaux réduisant l’impôt sur le revenu. Effectivement, le gouvernement ou le législateur français autorise les déductions d’impôts pour avoir un engagement sur la location. Tous les contribuables qui paient des impôts peuvent donc bénéficier des solutions de défiscalisations adaptées. Un investissement locatif est le placement qui vous permet de constituer votre patrimoine financé par crédit, avec les loyers versés par votre locataire, vous favorisez d’une économie d’impôt ainsi que d’un effort réduit pour l’épargne. Divers programmes existent comme essentiellement le Pinel. Il est possible de déduire le cout des intérêts sur l’emprunt de votre revenu imposable locatif. Il est aussi possible de minimiser le cout des travaux durant les vacances de votre logement. Vous pouvez aussi recourir à un promoteur immobilier pour vous aider dans les démarches à faire. Voir l’article pour plus de détails.

 Investir dans le neuf ou l’ancien ?

 Le fait de choisir neuf ou bien l’ancien peut être difficile et va surtout dépendre des opportunités présentes. Les deux peuvent bénéficier des dispositifs de défiscalisation. Le principal atout du neuf, à part le fait de posséder un logement qui est prêt à louer, est d’avoir la possibilité de limiter le revenu foncier avec un pourcentage du cout d’acquisition durant un investissement. Par contre, les prix à l’achat sont parfois très élevés. Un ancien, qui est moins cher que celui encore neuf, est à priori très rentable. L’investisseur pourra bénéficier de la déduction de tous les travaux de réfection de vos recettes locatives, vous aurez donc moins de contraintes sur la location. Quelques dispositifs spécifiés existent pour les immeubles anciens en France. À part le fait de choisir entre un neuf ou un ancien, il y a certains critères qui devront également être pris en compte dans la décision de votre achat. Le logement qui est desservi par des transports en commun ou placé près des commodités se louera facilement, et diminuera par exemple les périodes qui seront inoccupées entre les locataires. Un investissement à crédit évite aussi au propriétaire de réaliser un apport. Sachez que la durée du crédit peut impacter directement les mensualités de votre remboursement.

 Comment faire un investissement vraiment rentable ?

Afin de réussir votre investissement en ayant une meilleure rentabilité et des garanties immédiates de revente à terme, vous devez privilégier votre emplacement. Effectivement, le futur acheteur ou le locataire y seront bien sensibles (accès aux commerces, aux transports…). Il est recommandé d’investir dans une zone que vous connaissez (bassin d’emplois actif, secteurs géographiques très recherchés…) pour éviter d’acquérir uniquement une carotte fiscale en étant sûr de revendre dans de meilleures conditions. Tout acquéreur doit faire un choix de concessions et devra également se fixer des taux raisonnables de rendement et déterminer la catégorie de locataires qui pourront être intéressés par votre bien et en déduire le prix de location. Un achat à crédit peut permettre au propriétaire d’enlever les intérêts des revenus fonciers et d’optimiser votre investissement. Tous les intérêts bancaires qui sont payés tous les ans seront déductibles des recettes jusqu’à l’épuration des dettes. Sont aussi déductibles de ces revenus fonciers les cotisations d’assurance de décès en cas d’invalidité, les frais d’hypothèque et les frais du crédit. Vous devez prendre en compte toutes ces notions qui sont essentielles à votre investissement en France. Voir l’article dédié.

 

Les apports du coaching en entreprise
Que va changer la loi Wargon ?